Portrait de nos formateurs – Laurence Parsegian

NG Formations formatrice anglais

Portrait de nos formateurs : ce mois, Laurence Parsegian – Formatrice en Anglais

Qui êtes-vous ? 

Laurence Parsegian, je suis formatrice depuis l’an 2000. J’ai d’abord eu une carrière comme expatriée pour le compte de grands groupes en Russie, puis comme consultante.

Nous nous sommes installés avec mon mari en Provence en 2014 pour y ouvrir une maison d’hôtes et lieu de réceptions, activité que nous exerçons en alternance sur l’été. Nous avons deux grands enfants.

Quels sont vos domaines de compétences, vos qualifications ?

Mes diplômes vont du commerce (Institut Supérieur de Gestion aux langues (russe et FLE) en passant par le marketing et la communication (CELSA/Sorbonne). Trilingue français anglais et russe, ma vocation est surtout dans l’enseignement des langues. Mais l’anglais me permet aussi, dans cette langue, d’enseigner pour des programmes MBA en partenariat avec des universités étrangères (ces dernières années à Lyon pour Coventry University). J’interviens également depuis l’an dernier à Avignon pour l’école de commerce IFC/University of West Scotland. J’y ai développé et enseigné des modules de marketing international, marketing et communication, relation clients dans le tourisme, prise de décision et modélisation,…

Comment en êtes-vous venue à faire de la formation ?

A mon retour en France en 2000, à la fois par nécessité et par vocation non encore réalisée, à laquelle je suis restée fidèle depuis.

Comment en êtes-vous venue à travailler avec NG Formations ?

Par proximité, lorsque l’organisme était installé à Vaison-la-Romaine. Et aussi par choix parce que j’ai tout de suite été convaincue par le sérieux, la qualité du relationnel et l’esprit d’entreprise. La preuve : la superbe croissance qui s’en est suivie.

Quelles sont vos méthodes pédagogiques ?

J’estime que la définition du projet pédagogique en amont est une étape indispensable : taille du groupe, objectifs et attentes, profils d’apprenants et prérequis, et surtout la constitution de groupes de niveau homogènes. L’évaluation du premier cours effectuée par le formateur lui permet d’évaluer et comparer les performances et les capacités des participants, plus encore à l’oral qu’à l’écrit. En effet, c’est le plus souvent une approche communicative qui est nécessaire pour aller de l’avant. Les exercices servent à combler les lacunes. La méthode, mais surtout le rythme doivent entièrement être adaptés au groupe, ainsi qu’aux personnalités. Aussi je dispose d’un grand nombre de supports variés, tant écrits que visuels et audios. Même si je recycle d’une formation à l’autre les mêmes méthodes, celles qui ont fait leurs preuves.

Une place particulière est à faire aux tests (TOEIC, TOEIC Bridge,…), cependant il faut être clairs dans la relation avec l’entreprise : ils ne sont pas accessibles à tous et sont à prendre comme un indicateur plus que comme un objectif final.

Pour des formations en anglais professionnel spécialisé (immobilier, vins,…) cela ne pose aucun problème puisqu’il existe des lexiques appropriés. Le souci est d’ailleurs souvent plus d’acquérir un niveau d’anglais courant permettant d’intégrer le vocabulaire spécifique.

Laisser une réponse

  • (will not be published)